L’Etrange destin de Wangrin

Il est extraordinaire de voir comment un petit personnage peut devenir grand. Le livre nous éclaire sur bien des aspects de la vie africaine – pas toujours des bons côtés, mais on comprend bien mieux le fonctionnement.
Il me semble difficile à saisir toutes les nuances dans le livre si on n’a pas déjà fait l’expérience de l’afrique…mais si on connaît un peu ce pays, c’est un livre fort interessant par le contenu et surtout par la belle écriture d’Hampâté Bâ qui nous régale du début jusqu’à la fin. Il est fort dommage la tradition orale de l’Afrique n’ait pas pu être retranscrite depuis toujours – heureusement il y a Hampâté Bâ pour nous raconter son Afrique.

Amadou Hampaté Bâ, grand défenseur de la tradition orale africaine, raconte ici l’histoire de Wangrin, l’homme qui parviendra à se hisser au sommet de la puissance et de la fortune en bravant impunément la chance. Il réussira même le suprême exploit de rouler les “Dieux de la Brousse” : Messieurs-les-Administrateurs coloniaux ! Mais il arrive que les dieux se fâchent…

Écrivain, historien, ethnologue et poète, Amadou Hampaté Bâ est aussi l’un des plus grands spécialistes de la culture peule et un conteur au talent formidable.

Biographie de l’auteur

Amadou Hampâté Bâ, descendant d’une famille aristocratique peule, est né au Mali en 1900. Écrivain, historien, ethnologue, poète et conteur, il est l’un des plus grands spécialistes de la culture peule et des traditions africaines.
Chercheur à l’Institut français d’Afrique Noire de Dakar dès 1942, Amadou Hampâté Bâ fut l’un des premiers intellectuels africains à recueillir, transcrire et expliquer les trésors de la littérature orale traditionnelle ouest-africaine – contes, récits, fables, mythes et légendes. Ses premières publications datent de cette période. En 1962, au Conseil exécutif de l’UNESCO, où il siégeait depuis 1960, il a attiré l’attention sur l’extrême fragilité de la culture ancestrale africaine en lançant un cri d’alarme devenu célèbre : “En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle”.
Outre des contes, comme Petit Bodiel et autres contes de la savane, Amadou Hampâté Bâ a écrit des ouvrages d’histoire, des essais religieux, comme Jésus vu par un musulman, ou Vie et enseignement de Tierno Bokar, le sage de Bandiagara, ainsi que ses mémoires, Amkoullel l’enfant peul, suivi de Oui, mon commandant, publiés en France à partir de 1991. Amadou Hampâté Bâ est mort à Abidjan en mai 1991.

J’avais pris connaissance de l’existence dHampâté Bâ à l’occasion d’un cours sur les sociétés coloniales. Pour approfondir mes connaissances, j’ai lu ce livre. Je suis très étonnée par ceux qui se sont ennuyés; je l’ai trouvé drôle et émouvant à la fois et j’ai eu du mal à le poser. Il faut certes accepter le style de conteur de l’auteur (qui tient à transmettre la tradition africaine) mais c’est cet effort (qui ne m’est pas apparu difficile) qui permet de comprendre un peu mieux l’Afrique. Je crois que ceux qui trouvent que le livre ne montre que “la bassesse” humaine font une double erreur: celle de vouloir idéaliser l’Afrique, ce que l’auteur, un authentique (et fort intelligent) africain ne fait pas; et celui de catégoriser les comportements dans des cases simplistes du bien et du mal. Les individus essayent de “s’en tirer” dans des systèmes, avec des valeurs mais aussi des erreurs, des malentendus, des illusions. C’est le livre de la rencontre de deux mondes, la colonisation française (ni idéalisée, ni portée aux nues, ni honni sans appel non plus – les colonisateurs ont autant de défauts et de limites que de qualités avérées, la civilisation française est comprise et même aimée par l’auteur) et l’Afrique réelle où la magie n’est pas hollywoodienne et “pure”, mais un vrai mode de pensée archaïque qui tente de s’adapter au réel. Comme tout ce que fait Hampâté Bâ, c’est diablement intelligent et tendre, sans simplisme. Je vous souhaite de réussir à entrer dans ce monde riche et subtil, où l’on rit avec la larme à l’oeil.

Détails sur le livre

  • Poche: 381 pages
  • Editeur : 10 X 18 (12 septembre 1999)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264017589
  • ISBN-13: 978-2264017581

Amadou Hampaté Bâ est l’auteur malien par excellence. D’origine peule, il est né à Bandiagara au pays Dogon avec le début du siècle et il s’éteindra un peu avant lui.
Ethnologue et écrivain reconnu, il prononcera à l’Unesco cette phrase restée célèbre : “En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.”
Avec L’étrange destin de Wangrin il a recueilli puis mis sur le papier les mémoires de cet étrange Wangrin, personnage réel mais ô combien insaisissable, dans tous les sens du terme.
Interprète officiel des gouverneurs (du temps où l’AOF recouvrait le Mali, le Sénégal et d’autres colonies françaises), il aura consacré sa vie à monter des arnaques en tout genre, grugeant indifféremment ses compatriotes et les colons français, aux seules fins de s’enrichir et d’asseoir son influence.
Si la concussion, la malversation et la prévarication étaient des disciplines olympiques, nul doute que le sieur Wangrin aurait réussit le grand chelem sans forcer.
Drôle d’idée donc que de brosser ainsi le portrait d’un noir a priori peu sympathique … mais dont on ne peut s’empêcher de suivre avec intérêt les aventures abracadabrantes (et pourtant bien réelles, Hampaté Bâ nous l’a dit), racontées au rythme des contes et légendes de la brousse mais avec un suspense digne d’un polar.

L’Etrange destin de Wangrin | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact