Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : Tout commence mal

Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : Tout commence mal (Edition originale : “A Series of unfortunate events, book 1 : The Bad beginning”, Ed. Harpertrophy, août 1999, USA). Broché, 14 x 22 cm. Couverture couleur. Illustrations N&B. A partir de 10 ans. Les Baudelaire, ce sont trois orphelins : Violette, 14 ans, à l’intelligence scientifique ; Klaus, 12 ans, lecteur insatiable ; et Prunille, la petite dernière qui mord tout ce qui se passe. A la suite de la mort de leurs parents dans un incendie, ils se retrouvent à la tête d’une immense fortune mais ne pourront en jouir qu’à la majorité de Violette. M. Poe, l’exécuteur testamentaire, banquier austère, se charge de les placer chez divers membres de la famille. C’est ainsi que les trois orphelins vont parcourir le monde avec, sans cesse à leurs trousses, l’odieux et cupide Comte Olaf, qui n’a plus qu’une obsession en tête : mettre la main sur le magot des orphelins Baudelaire. Une saga en 13 tomes plébiscitée dès le 1° volume par les lecteurs américains (3 millions d’exemplaires vendus depuis la parution du 1° tome aux Etats-Unis en 1999). Dans ce pastiche tragi-comique des mélos anglo-saxons du XIX° siècle, les malheurs succèdent aux… malheurs. Le ton reste cependant celui de l’aventure, du suspense et de l’humour en toutes circonstances. Car l’auteur cultive l’ironie et un humour pince-sans-rire à l’anglaise : un jeu auquel se prend le lecteur. Dans ce 1° volume les aventures rocambolesques des Baudelaire démarrent sur les chapeaux de roue : placés sous la garde temporaire du Comte Olaf (!!), ils sont traités comme des esclaves. Violette va devoir accepter à contrecœur de participer à une représentation du “Mariage merveilleux”. Dans quel rôle ? Celui de la jeune mariée promise à Olaf… A paraître dans la même série : – tome 2 : “Le Laboratoire aux serpents” (jun 2002). – tome 3 (automne 2002).

La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal… Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l’incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d’une immense fortune. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s’emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate…Pas de temps morts dans ce premier tome des désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Pas de temps non plus pour s’appesantir sur le triste sort des enfants. La place est à l’action et à la réflexion. Il faudra faire preuve de beaucoup d’intelligence pour se sortir des moments difficiles. Heureusement Violette, Klaus et Prunille ne manquent pas d’astuce ! Violette, l’aînée, a quatorze ans et adore les sciences. Elle a toujours une nouvelle invention en préparation. Le second, Klaus, dévore les livres et, à douze ans, il a déjà engrangé un savoir impressionnant. Enfin, la petite Prunille, “pas plus haute qu’une botte”, utilise ses quatre dents pour mordre tout ce qui passe…

Le monde vu avec des yeux d’enfants, c’est encore le meilleur moyen de le comprendre. Les enfants à partir de onze ans l’ont bien compris puisque les Orphelins Baudelaire ont déjà détrôné plusieurs fois Harry Potter des meilleures ventes aux États-Unis. Pas de fantastique ni de sorcellerie pourtant, les aventures des enfants Baudelaire se déroulent dans une époque qui n’est plus la nôtre mais ils nous en apprennent long sur la vie, sans morales ni leçons. C’est un plaisir de les suivre même si leur vie est loin d’être rose, le style de Lemony Snicket est toujours subtil et plein d’humour et rappelle un peu Roald Dahl dans James et la grosse pêche. Il y a fort à parier que Lemony Snicket deviendra rapidement un classique de la littérature jeunesse ! À partir de 11 ans. –Nadia Krovnikoff

Revue de presse

Sujet : Après l’incendie de leur maison, dans laquelle ont péri M. et Mme Baudelaire, Violette, Klaus et Prunille se retrouvent orphelins. Ils sont à la tête d’une fortune considérable, à laquelle ils ne pourront toucher qu’à leur majorité. M. Poe, l’exécuteur testamentaire, les place chez un de leurs cousins éloigné, l’épouvantable Conte Olaf. C’est le début d’une longue série de malheurs, dont l’auteur fait ici le récit, présentant ces mésaventures comme autant d’évènements tragiques qui constituent l’essentiel du roman.Commentaire : Nous avons affaire à un auteur irrésistiblement pince sans rire, qui loin de se moquer du malheur des autres a simplement choisi un angle de vue originale. La succession de malchance et d’évènements catastrophiques est relatée dans un style narratif, celui du témoin oculaire, agrémenté de nombreuses explications, souvent savoureuses. La mise en page aérée, conjuguée au rythme soutenu de l’action évite au lecteur toute forme d’ennui, d’ailleurs proscrite par l’écrivain, d’autant que l’humour surgit souvent lorsqu’on l’attend le moins. Cet ensemble contribue au succès de cette nouvelle série, qui comptera treize épisodes. — www.choisirunlivre.com

Détails sur le livre

  • Broché: 192 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 11 années
  • Editeur : Nathan Jeunesse (14 mars 2002)
  • Collection : Orphelins Baude
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2092823531
  • ISBN-13: 978-2092823538

Ce livre est absolument génial ! Je pensais que ce n’était pas drôle d’être un orphelin Baudelaire mais à ce point j’était loin de m’en douter ! Ce qui me gêne juste c’est que certaines choses sont complétement irréelles ( prunille enfermé dans une cage dans le vide au dessus d’une tour )! Sinon j’attend avec impatience de lire la suite !

Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : Tout commence mal | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact