Les bouts de bois de Dieu

Les bouts de bois de Dieu – Récit se déroulant à une période post seconde guerre mondiale et durant la période coloniale française en Afrique subsaharienne.

Ce livre nous plonge au cœur du mouvement gréviste des cheminots sur la ligne Dakar – Niger, d’où nous vivons l’évolution et les turpitudes que rencontrera cette lutte.

Au fil des pages, nous découvrons des grévistes déterminés à résister face à toutes les brutalités et les injustices dont ils sont victimes ; Dès lors chez le patronat, les masques tombent.

Ce qui au départ avait été annoncé comme étant une lutte entre cheminots et leurs dirigeants, apparaît désormais comme une lutte entre deux classes : patron – ouvrier, voire riche – pauvre.

Livre très bien écrit avec un style faisant ressortir le talent « Scénariste » de l’auteur, peut se présenter aux syndicats ouvriers comme une mise en garde sur la nécessité de s’unir face au patronat. En outre, ce livre suscite de profondes réflexions d’une part, sur le système politique à l’intérieur de nos Etats et d’autre part, sur les relations internationales entre Etat.

Je le conseille vivement à toutes ces personnes engagées et à toutes ces personnes se qualifiant « Révolutionnaire » qui rêvent d’un ordre nouveau. Pour ces derniers, ce livre peut être une source intarissable de pistes de réflexion.

Le 10 octobre 1947, les 20 000 cheminots de la ligne Dakar-Bamako, qui s’appellent entre eux les ” Bouts de bois de Dieu “, se mettent en grève. Après cinq mois de conflit, ils parviennent à faire plier la direction et obtiennent gain de cause. Cet affrontement très dur marque un tournant profond dans les relations entre la population et l’administration coloniale. Mais il représente surtout une épreuve terrible pour les grévistes et leur famille.
D’Ibrahima Bakayoko, le sage et charismatique leader du mouvement, à Ramatoulaye, Mame Sofi et toutes les femmes de Dakar, chacun affronte la répression et la faim, les dissensions et les doutes pour faire, enfin, triompher la solidarité…

Biographie de l’auteur
Sembène Ousmane, né en 1923, est un écrivain et cinéaste sénégalais.
En 1947, il quitte Dakar pour Marseille, où il travaille comme docker. Il se syndique, rejoint le parti communiste et milite contre la guerre en Indochine et pour l’indépendance de l’Algérie. À la bibliothèque du syndicat, il lit Richard Wright, John Dos Passos et Pablo Neruda. Son premier roman, Le Docker noir (1956) s’inspire de cette période de sa vie. Auteur de romans épiques et sociaux tels que Ô pays, mon beau peuple (1957), Les Bouts de bois de Dieu (1960) ou encore Le Dernier de l’Empire : roman sénégalais (1981), Sembène Ousmane est également le chef de file du cinéma africain.
Au début des années 1960, après avoir étudié le cinéma aux studios Gorki, à Moscou, il tente de retrouver, par le récit visuel, l’art des griots, et produit de nombreux films dont la plupart est adaptée de ses nouvelles et romans.
Son premier long-métrage, La Noire de… (1966), inspiré de la nouvelle du même nom, parue dans le recueil Voltaïque (Présence africaine, 1961) est récompensé par le prix Jean Vigo.
Moolaadé, sorti en 2005 en France a été récompensé au Festival de Cannes 2004 par le prix Un certain regard.
Sembène Ousmane reçoit les insignes de la Légion d’honneur en 2006 avant de s’éteindre en 2007.

Détails sur le livre

  • Poche: 416 pages
  • Editeur : Pocket (23 juillet 2013)
  • Collection : Pocket
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266245813
  • ISBN-13: 978-2266245814
Les bouts de bois de Dieu | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact