Les aventures de tintin : L’Île noire

Les aventures de tintin : L’Île noire – Le 10 janvier 1929, un jeune reporter fait son apparition dans Le Petit Vingtième, le supplément pour enfants du quotidien belge Le XXe siècle. Son nom ? Tintin. Accompagné de Milou, un jeune chien blanc, il part pour la “Russie soviétique”. Son créateur, un certain Georges Remi, signe Hergé, pseudonyme inspiré par ses initiales. Après ce premier voyage en Russie, qui donne naissance à l’album Tintin chez les Soviets, le jeune reporter s’envole pour l’Afrique (Tintin au Congo), puis pour l’Amérique. Mais c’est Le Lotus bleu, publié dans Le Petit Vingtième dès août 1934, qui marque un tournant important dans l’œuvre d’Hergé. Celui-ci, après avoir rencontré Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant chinois qui lui a ouvert les yeux sur l’Asie, va désormais se soucier de rigueur documentaire. Il va aussi s’efforcer de faire passer dans ses histoires un message d’humanisme et de tolérance. Le succès de son reporter à la houppe ne va cesser de grandir. Hergé lui fait parcourir le monde. Il teinte ses aventures d’onirisme (L’Étoile mystérieuse), flirte avec le surnaturel (Les Sept Boules de cristal), l’expédie même sur la lune.Il donne à Tintin des compagnons d’aventure qui vont prendre une place essentielle : les Dupont/d (Les Cigares du pharaon), le capitaine Haddock (Le Crabe aux pinces d’or), le professeur Tournesol (Le Secret de la Licorne) ou Bianca Castafiore (Le Sceptre d’Ottokar). Hergé n’hésite pas à jouer avec ses personnages : Les Bijoux de la Castafiore montrent un Tintin dépassé par les événements, loin de son image traditionnelle. Jusqu’à l’œuvre ultime, laissée inachevée par la mort d’Hergé en mars 1983 : Tintin et l’alph-art, dont la dernière case montre le héros en bien fâcheuse posture…

Tintin a su séduire les jeunes comme les adultes. Grâce à la lisibilité de la narration et du dessin, la justesse des dialogues, le sens du rebondissement et de l’intrigue… Mais aussi le souffle de l’aventure, de l’amitié et de la générosité. Et, en plus, ce quelque chose d’indéfinissable qu’Hergé lui-même ne savait expliquer… Une bande dessinée universelle. –Gilbert Jacques –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l’éditeur

Tintin part pour l’Angleterre, sur les traces d’une dangereuse bande de faux monnayeurs. Au terme de multiples péripéties, l’aventure s’achève en Ecosse, sur une île à l’abandon dont le château est hanté par une bête mystérieuse… –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le livre

  • Album: 62 pages
  • Editeur : Casterman; Édition : 1re (20 novembre 1996)
  • Collection : Fac similé couleurs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203011378
  • ISBN-13: 978-2203011373

L’île noire a connu trois versions: 1937 en noir et blanc, 1943 en couleurs et 1966 en version modernisée. L’édition de 1943 doit son existence à l’occupation: pour des raisons d’économie de papier, l’album est passé de plus de cent pages à soixante-deux, avec évidement une nouvelle mise en page mais aussi l’apparition de la couleur.

Il me restait cette version dans le grenier, à l’état de lambeau et sans couverture. J’ai racheté cet album en fac-similé et l’objet est magnifique: papier à l’ancienne, non glacé, couverture superbe, tranche entoilée, quatrième de couverture d’époque. Les couleurs sont très douces et il faut reconnaître que le dessin original, plus naïf, est plus émouvant que la version modernisée de 1966 ( attention les deux sont intéressantes et méritent de figurer dans la collection de tout tintinophile).

Les décors sont beaucoup plus épurés que dans celle de 1966 et donnent au récit plus de dynamisme, alors que dans la plus récente, les paysages plus fouillés sont typically british. On notera un grosse différence au niveau des véhicules et des avions.Même la marque de whisky figurant sur la citerne du train a changé, Hergé optant dans la version moderne pour une marque fictive, Loch Lomond ( lac des Highlands, endroit délicieux au demeurant).

Bref, il n’est pas question de choisir entre ces différentes versions, mais plutôt de se faire plaisir malgré le prix un peu élévé de ces fac-similé.

 

Les aventures de tintin : L’Île noire | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact