Le Fils du pauvre

Le Fils du pauvre – Roman Une enfance et une adolescence dans une famille kabyle, pendant l’entre-deux-guerres. C’est, à peine transposée, la jeunesse même de Mouloud Feraoun que nous découvrons. Ce témoignage plein de vérité et d’une émotion qui se teinte volontiers d’humour est d’un admirable conteur, qu’on a pu comparer à Jack London et à Maxime Gorki.

L’auteur nous invite à partager la vie des paysans (pauvres !) de Kabilie. L’écriture est très agréable, les personnages attachants, et puis surtout c’est une belle leçon d’optimisme et de courage.

Donc un livre que j’ai vraiment beaucoup apprécié et que je conseille vivement !

En plus il permet de découvrir un région mal connue (enfin que moi en tout cas je ne connaissais que de nom !)

Biographie de l’auteur

Mouloud Feraoun est né en Haute Kabylie, en 1913. A la fin de la guerre d’Algérie, il meurt assassiné à Alger le 15 mars 1962. Son œuvre comprend, entre autres, L’Anniversaire, Le Fils du pauvre, Les Chemins qui montent, et La Terre et le sang, tous disponibles chez Points.

Détails sur le livre

  • Poche: 146 pages
  • Editeur : Points (23 novembre 1995)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020261995
  • ISBN-13: 978-2020261999

J’avais déjà lu plusieurs livres de Mouloud Feraoun et j’avais particulièrement aimé sa façon de raconter. …Il y a plus de 50 un séjour bien involontaire dans ces contrées m’a laissé des traces indélébiles.C’était tellement beau et aussi si triste d’y avoir vu la guerre. Même si ce petit livre parle d’une autre période il m’a fait renouer avec une partie de mon histoire dont j’ai peu parlé.. ce petit livre fut une très belle rencontre. Aujourd’hui je ne sais pas bien qui peut s’intéresser à cette histoire…Il faut un peu de hasard pour le mettre entre les mains d’un lecteur qui en sera sûrement ravi. “le hasard fait mieux que mille rendez-vous” dit un proverbe berbère, ou arabe je ne sais plus bien…

C’est un livre qui se lit d’une traite et qui relate de l’enfance de l’auteur on est plongé dans le quotidien de paysans kabyles;
Il ya de trés bonnes descriptions, du suspense on si croirait l’auteur s’attarde sur les protagonistes et sur ce les détails sans alourdir le récit.
J’ai beaucoup aimé aussi c’est un livre que je recommande.

Le Fils du pauvre | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact