Le dictionnaire de linguistique et des sciences du langage

Le dictionnaire de linguistique et des sciences du langage – Un Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage pose trois grands problèmes : le premier tourne autour de la nature du dictionnaire d’une science et d’une technique, l’étendue de la nomenclature répertoriée, le type de définition, la forme des exemples et des illustrations ; le deuxième porte sur le domaine à explorer, défini par ses confins avec les autres sciences, ici en l’espèce la psychologie, la sociologie, l’histoire, la physiologie, la logique et les mathématiques ; le dernier relève de l’opportunité de la réalisation, c’est-à-dire du jugement que l’on peut avoir sur le moment où la diffusion d’une science en rend la connaissance et la pratique nécessaires à un grand nombre, et où, par un mouvement qui est en étroits rapports avec cette diffusion, une certaine forme de stabilisation s’opère dans la terminologie, certains concepts de base devenant communs à l’ensemble des écoles et des tendances linguistiques qui, par leur existence, assurent, par ailleurs, l’évolution de leur science.

Ce dictionnaire doit pouvoir répondre aux questions des lecteurs qui, dans des textes linguistiques, rencontrent des termes ou des sens qui n’appartiennent pas au lexique de la langue commune ; ce que les lecteurs demandent, c’est une sorte de traduction des termes qu’ils ignorent, à l’aide des mots et des concepts les plus courants de la grammaire de l’enseignement. Mais cette traduction, cette forme de glossaire que l’on est conduit à donner à un dictionnaire scientifique et technique, pose à son tour plusieurs questions : la définition du terme ignoré utilise des mots qui doivent être connus du lecteur, mais à quel niveau se situe ce lecteur idéal ? Prenons quelques exemples : si le lecteur cherche dans ce dictionnaire de linguistique les termes courants de la grammaire traditionnelle : antécédent, relatif, adverbe, adjectif, démonstratif, emprunt, etc., il s’attend à trouver une explication qui le renvoie à cette grammaire, mais il sollicite aussi de connaître les limites de cette définition ; si le lecteur cherche des termes comme diésé, pseudo-clivé, tmèse, etc., les explications du lexicographe doivent tenir compte d’un degré de technicité différent que l’on suppose chez le lecteur ; certains mots appartiennent à des écoles linguistiques bien précises (structuralisme, distributionnalisme, grammaire générative, glossématique, etc.) ou à un domaine précis (phonétique, acoustique, sociolinguistique, psycholinguistique, neurolinguistique, grammaire comparée, etc.) ; ils devront être définis avec les termes et les notions qui appartiennent à cette école et à ce domaine. Il existe des niveaux de technicité différents à la fois par les mots d’entrée, par les définitions et par les commentaires qui suivent ces définitions.
Un tel dictionnaire exige, en effet, que l’on ajoute à une définition souvent abstraite des exemples qui l’expliquent. Ces définitions et ces exemples forment un développement encyclopédique, un commentaire du concept auquel renvoie le mot d’entrée. C’est pourquoi ce dictionnaire prend la forme d’une encyclopédie : après le mot d’entrée, définition et commentaires se mêlent pour fournir un énoncé complet sur la notion que recouvre le mot. Ceci est particulièrement vrai pour les termes de base : langue, langage, acoustique, phonétique, bilinguisme, etc., où la description encyclopédique devient une véritable encyclopédie (v. liste à la suite de l’avant-propos).
Le dictionnaire encyclopédique est astreint à la règle de l’ordre alphabétique, le plus commode pour la recherche ; il découpe, segmente les énoncés ; mais il faut en même temps que le lecteur puisse replacer les développements qu’il lit dans un champ plus vaste, sinon dans une théorie. Il faut ainsi qu’une notion comme qualificatif puisse renvoyer au concept qu’elle implique, adjectif, et que, à son tour, adjectif renvoie à partie du discours ou classe grammaticale. De plus, la définition de l’adjectif est différente selon que l’on se place dans la perspective structuraliste, générativiste ou traditionnelle. Il existe donc un énoncé total que le lecteur doit pouvoir reconstruire par le jeu des renvois. On y parviendra de deux manières : d’une part, il y a des articles de base définissant les concepts clés qui permettent d’accéder aux termes plus spécifiques (des astérisques signalent les développements faits aux mots ainsi notés), et inversement on remontera à ces articles de synthèse à partir des mots particuliers par un même jeu d’astérisques et de renvois : on peut remonter de qualificatif k adjectif et aller d’adjectif à déterminatif ou à classe grammaticale. On a voulu faire du Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage non seulement un ouvrage de consultation, visant à combler des lacunes ponctuelles, mais aussi un ouvrage de formation linguistique, aidant à constituer un ensemble d’exposés explicatifs. Par là, nous espérons faire du dictionnaire une sorte de manuel libre.

Présentation de l’éditeur

Près de 3 000 articles illustrés de commentaires et d’exemples : de abréviation à zézaiement.
Des notices synthétiques sur les grammairiens et les linguistes (de Chomski à Vaugelas, en passant par Guillaume et Jacobson) qui ont joué un rôle déterminant dans l’évolution de la langue française et les conceptions du langage.Plus de cent dossiers encyclopédiques permettant la compréhension des notions fondamentales, de phénomènes particuliers et des courants : acquisition du langage, aphasie, néologie, signifiant et signifié, structuralisme, stylistique, verbe

Détails sur le livre

  • Relié: 576 pages
  • Editeur : Larousse (9 janvier 2013)
  • Collection : Grands Dictionnaires Larousse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 203588845X
  • ISBN-13: 978-2035888457

Le dictionnaire est parfait pour s’initier à la linguistique. Il permet également de se remettre en mémoire ce qu’on a pu oublier.

Il est bien pratique, ce dictionnaire, on retrouve expliqués tous les mots de la linguistique et des sciences connexes. Parfait.

Très pratique, c’est un dictionnaire merveilleux. Un peux consulter tous des aspects du langue avec précision.
Il a arrive jusqu’à le jour prévu.

Le dictionnaire de linguistique et des sciences du langage | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact