La Grande Transformation: Aux origines politiques et économiques de notre temps

Aux origines politiques et économiques de notre temps – La “Grande Transformation”, Polanyi le montre, c’est ce qui est arrivé au monde à travers la grande crise économique et politique des années 1930-1945 : la mort du libéralisme économique. Apparu un siècle plus tôt avec la révolution industrielle, ce libéralisme était une puissante innovation du monde occidental, un cas unique dans l’histoire de l’humanité : jusque-là élément secondaire de la vie économique, le marché s’est rendu indépendant des autres fonctions et posé en élément autorégulateur. L’innovation consistait essentiellement dans un mode de pensée. Pour la première fois, on se représentait une sorte particulière de phénomènes sociaux, les phénomènes économiques, comme séparés et constituant à eux seuls un système distinct auquel tout le reste du social – à commencer par la terre, le travail et l’argent – devait être soumis. On avait désocialisé l’économie ; la grande crise des années trente imposa au monde une resocialisation de l’économie. Cette analyse du marché comme institution non naturelle suscite désormais un véritable regain d’intérêt dans un monde globalisé où le néolibéralisme est à son tour entré dans une crise dont on attend qu’il en résulte une nouvelle “grande transformation”.

Quatrième de couverture

La «Grande Transformation», Polanyi le montre, c’est ce qui est arrivé au monde à travers la grande crise économique et politique des années 1930-1945 : la mort du libéralisme économique. Apparu un siècle plus tôt avec la révolution industrielle, ce libéralisme était une puissante innovation du monde occidental, un cas unique dans l’histoire de l’humanité : jusque-là élément secondaire de la vie économique, le marché s’est rendu indépendant des autres fonctions et posé en élément autorégulateur.L’innovation consistait essentiellement dans un mode de pensée. Pour la première fois, on se représentait une sorte particulière de phénomènes sociaux, les phénomènes économiques, comme séparés et constituant à eux seuls un système distinct auquel tout le reste du social – à commencer par la terre, le travail et l’argent – devait être soumis. On avait désocialisé l’économie ; la grande crise des années trente imposa au monde une resocialisation de l’économie.Cette analyse du marché comme institution non naturelle suscite désormais un véritable regain d’intérêt dans un monde globalisé où le néolibéralisme est à son tour entré dans une crise dont on attend qu’il en résulte une nouvelle «grande transformation». –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le livres

  • Broché: 476 pages
  • Editeur : Gallimard (24 avril 2009)
  • Collection : Tel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070124746
  • ISBN-13: 978-2070124749

La transformation dont il est question ici est la réaction politique et économique des États européens entre les deux guerres à l’échec de l’économie de marché mise en place au XIXème siècle par la haute finance internationale. La civilisation du XIXème reposait sur quatre institutions : l’équilibre politique des puissances, l’étalon-or, le marché autorégulateur et l’État libéral. Ceci s’est effondré.
En fait, l’intérêt majeur de l’ouvrage n’est pas là, il réside principalement dans l’analyse fine et argumentée de l’instauration de l’économie de marché, tout d’abord en Angleterre dès le XVIIIème siècle, puis dans l’ensemble des États européens. Polanyi démontre que le marché autorégulateur est une utopie absolue et dévastatrice qui, passant à l’état de révolution radicale, a accru miraculeusement les instruments de production au prix de la dislocation intégrale de la société. Pour ce faire, il s’est appuyé sur la marchandisation du travail, de la terre et de la monnaie, mettant en péril grave la nature et l’homme en tant que tel. Les erreurs théoriques fondamentales des fondateurs de l’économie libérales (depuis Adam Smith) sont passées en revue. Ce livre contient sans doute l’une meilleure critique de l’idéologie libérale contemporaine.
L’erreur de l’auteur est d’avoir pensé en 1944 (année de parution) que le libéralisme pur était mort et que les politiques en avaient tous tiré les enseignements.

 
La Grande Transformation: Aux origines politiques et économiques de notre temps | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
Plus de 14M Ebooks libres et gratuits, à lire gratuitement et légalement sur votre PC, smartphone, tablette ou liseuse électronique.
Home - DMCA - Contact