Des fleurs pour Algernon

Des fleurs pour Algernon – Ce livre est une pure merveille d’écriture. L’histoire est peu banale, et superbement racontée. On s’attache vite à cet être plein de simplicité et de naïveté déconcertante qu’est Charlie. A travers ses yeux, l’éveil intellectuel qu’il va connaître prend la forme d’un magnifique voyage initiatique. Charlie découvre un monde dont il avait toujours été exclus, la reconnaissance sociale, les rapports à autrui et même l’amour d’une femme sont autant de sentiments qui lui étaient inconnus jusqu’alors. L’étendue de ses capacités s’accroît en même temps que son intelligence, on s’en rends dailleurs très bien compte lorsque l’on compare l’écriture enfantine et pleine de fautes d’orthographe d’un Charlie avant traitement, avec celle pleine d’aisance et de perspicacité d’un Charlie après traitement.
L’intelligence de Charlie décuple tellement qu’il finit par devenir un véritable génie avec lequel il est difficile de parler sans se sentir bête à son tour. Et la chute en est d’autant plus douloureuse quand Algernon, la souris test du traitement voit ses capacités s’amenuiser peu à peu signifiant à Charlie le long déclin qui l’attend.

Algernon est une souris de laboratoire, Charlie Gordon un simplet employé aux médiocres besognes. Tous deux vont emprunter, grâce à une découverte du docteur Strauss et du professeur Nemur, le chemin vers l’intelligence.Suivi par la psychologue Alice Kinnian dont il tombe rapidement amoureux, Charlie va faire de grands progrès sur le plan intellectuel. Ainsi, au terme du troisième mois de traitement, il consigne dans son journal, originellement intitulé CONTE RANDU :

J’ai téléphoné à Landsdoff au New Institute for Advanced Study, au sujet de l’utilisation des paires d’ions produites par effet photo-nucléaire, pour des recherches exploratoires en biophysique.

La progression est fulgurante. Mais le plus dur est à venir, et la découverte du monde qui l’entoure sera sans concession.
Puis soudain le rêve s’effondre, Algernon décline et finit par mourir.
A rapprocher de Quotient intellectuel à vendre de John Boyd, cette fable émouvante conviendra autant aux jeunes lecteurs avides de découvertes qu’aux amateurs qui seraient passés à côté de ce livre aujourd’hui classique. Il obtint en effet le prix Hugo en 1960 et fut porté à l’écran par Ralph Nelson en 1968 sous le titre de Charly. –Laurent Schneitter –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l’éditeur

N° 427 –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
Un très, très beau toman de science-fiction /fantastique qui peut plaire également à ceux qui ne sont pas amateurs du genre. L’auteur nous livre une formidable fiction sur ce qui fait l’identité de chacun, sur ce qui fait d’un homme, un homme. Il nous raconte avec talent l’ascension d’un homme par l’intelligence et sa chute quand celle-ci s’estompe, nous interrogeant sur ce qu’est l’Intelligence, nous rappelant à quel point le savoir est important mais ne suffit pas à lui-seul à combler un homme. Le roman nous offre également une excellente réflexion sur la différence et la difficulté que l’on a à l’accepter chez les autres mais aussi chez soi-même.
Un livre indispensable à lire.

Détails sur le livre

  • Poche: 252 pages
  • Editeur : Editions 84 (25 avril 2001)
  • Collection : J’ai lu Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290312959
  • ISBN-13: 978-2290312957

Charlie Gordon est arriéré mental (oui, je sais, ce n’est guère politiquement correct de nos jours, mais je reprends la terminologie du livre). Employé dans une boulangerie, il vaque à ses occupations avec bonhommie, mais se distingue au cours du soir pour adultes attardés qu’il fréquente par sa grande soif d’apprendre. Lorsqu’il est contacté par des chercheurs de l’université voisine pour participer à une expérience visant à améliorer son intelligence par le biais d’une opération chirurgicale jamais tentée sur un être humain, il accepte de participer, terriblement excité à la perspective de devenir “normalement intelligent”. Dans les premiers temps qui suivent son opération, il est mis en compétition avec Algernon, une souris qui a reçu le même traitement que lui, et dont l’intelligence décuplée lui permet de résoudre des problèmes complexes et notamment de traverser un labyrinthe sans cesse modifié en un temps record, temps que Charlie aura bien du mal à égaler dans un premier temps.

Par le biais des comptes-rendus que Charlie écrit fidèlement à la demande de ses médecins, nous sommes plongés dans la vie de cet homme dont les capacités mentales vont peu à peu évoluer, lui permettant à la fois de découvrir un monde insoupçonné pour lui, celui de la connaissance, mais également de reconstruire le puzzle de sa propre existence

Des fleurs pour Algernon | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact