Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituéeMoi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée – 279 Pages – Nombreuses planches en noir et blanc – tampons sur le 1er contre plat et sur la page de garde
j’avais 14ans lorsque j’ai lu ce livre, ma mère été terrifié mais moi j’essayais juste de comprendre pourquoi on se drogue.j’en ai maintenant 35 et je viens de l’acheter pour ma fille de 16ans, elle se pose elle aussi beaucoup de questions et je pense que ce livre peu apporter quelques réponses et surtout lui faire comprendre que ça emmène les gens dans un enfer épouvantable. bonne lecture à tous les ados et tous les adultes.

Père de deux enfants en âge de l’adolescence, il est évident que le thème de la drogue m’est sensible. Quel que soit l’établissement scolaire, public et même privé, les enfants, dès le collège, savent que certains vendent du hash, que certains élèves boivent aussi non pas pour la gaieté (l’effet euphorisant) mais pour supprimer toute émotion, prélude inconscient à la volonté de se supprimer.

Les risques de l’adolescence sont bien dans la volonté de se trouver un chemin parmi toutes les contradictions, le corps jeune en formation demandant à s’exprimer, volonté de liberté mais également d’être écouté, materné. C’est l’âge de tous les risques car il peut ne pas y avoir de limites hors celles imposées par les parents.

Très tôt j’avais entendu le succès en librairie de “Moi, Christiane F.,13 ans, droguée, prostituée…”, au début des années 1980. N’étant pas concerné par la drogue, abruti de travail en prépa (le travail était une certaine forme de “drogue”), je n’avais pas senti la nécessité de le lire.

Cet ouvrage est exceptionnel. Quel témoignage ! Quelle profondeur ! Quelle belle recherche de vérité ! Parfois les scènes m’ont fait crisper les poings, jurer des “quelle horreur” tant j’étais surpris.

Télécharger Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée pdf

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact