Les mains sales

Les mains sales  – ” Comme tu tiens à ta pureté, mon petit gars ! Comme tu as peur de te salir les mains. Eh bien, reste pur ! A quoi cela servira-t-il et pourquoi viens-tu parmi nous ? La pureté, c’est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien faire. Ne rien faire, rester immobile, serrer les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j’ai les mains sales. Jusqu’aux coudes. Je la ai plongées dans la merde et dans le sang. ”
Créée en 1948 au théâtre Antoine par François Périer et André Luguet, Les mains sales, pièce sur l’engagement politique, est une des œuvres théâtrales les plus retentissantes de l’auteur de Huis clos, des Mouches, de La putain respectueuse, des Séquestrés d’Altona, du Diable et le bon Dieu.

Biographie de l’auteur

Jean-Paul Sartre (1905-1980) est philosophe, critique littéraire, romancier, nouvelliste et dramaturge. Il se fait connaître du grand public par ses récits (La Nausée, Le Mur) et ses pièces de théâtre (Les Mouches, Huis clos). Mais son activité littéraire est indissociable de sa pensée philosophique (L’Imaginaire, L’Être et le néant). Menant une intense activité politique, il refuse le prix Nobel de littérature en 1964.

Détails sur le livre

  • Poche: 245 pages
  • Editeur : Gallimard (8 février 1972)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070368068
  • ISBN-13: 978-2070368068

Je redécouvre avec bonheur cette pièce de Sartre, qui jadis m’avait été imposée au cours de français et qui avait suscité de vifs débats. Et il est intéressant de voir comment le temps a modifié mon point de vue …

Dans un pays envahi par les nazis, à la veille de leur chute et de l’invasion par l’armée rouge, deux hommes s’opposent : Hugo, un jeune intellectuel issu de la bourgeoisie, et Hoederer, l’un des chefs du parti révolutionnaire communiste.

C’est le combat entre l’idéaliste qui veut rester pur sans concession et le réaliste qui s’adapte aux circonstances avec le risque de se pervertir, de se perdre. C’est le combat entre l’homme d’idées, l’intellectuel, convaincu de la justesse de ses opinions bien arrêtées et loin de l’homme ordinaire, de la vie quotidienne, et de l’homme d’action, l’homme politique, qui connait la misère des hommes, leur souffrance et leurs angoisses, … Hugo hésite à tuer Hoederer, Hoederer est prêt à protéger (et donc à aimer) Hugo : ces personnages sont complexes, ambigus et non sans paradoxe. Ce qui en fait des hommes de chair qui ne nous laissent pas indifférents.

C’est aussi un livre sur le crime politique et sur l’action politique : les idées peuvent-elles justifier le meurtre d’un homme ? Peut-on tuer de sang froid un homme qu’on a côtoyé ? Qu’est-ce qu’une action politique ? Faut-il chercher l’efficacité en politique ? La fin justifie-t-elle les moyens ? Quel est le rôle des idées dans la politique ?

Les mains sales | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5