La petite fille de Monsieur Linh

La petite fille de Monsieur Linh – C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s’appelle ainsi.Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays,celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort. Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

Biographie de l’auteur

Philippe Claudel est né en 1962. Il est l’auteur notamment des Ames grises (Stock, 2003) et du rapport de Brodeck (Stock, 2007). Ses livres sont traduits dans près de trente langues.

Détails sur le livre

  • Poche: 183 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (29 août 2007)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253115541
  • ISBN-13: 978-2253115540

J’ai ADORE ce roman, que dis-je, ce bijou de sensibilité, de poésie, d’humanisme. Il est de ces livres, rares, dont la lecture ne laisse pas indemne. Elle se poursuit en soi bien après avoir refermé la couverture. Cette réflexion tout en finesse, ce conte philosophique sur l’exil, la solitude, le déracinement, le courage, la foi inébranlable en ses rêves, m’a donné bien souvent les larmes aux yeux.

Grâce à un style très épuré, Philippe Claudel nous fait coller au plus près du personnage principal, Monsieur Linh, vieillard d’une noblesse de coeur et d’âme exemplaire. Pour sa petite fille, seule survivante avec lui de la barbarie,le vieillard fuira son pays en guerre pour trouver une terre d’accueil. Mais terre d’accueil ne signifie pas terre accueillante. Le combat se poursuit donc, sur le front de la solitude, de l’intégration, de la différence cette fois. Pour l’enfant, la prunelle de ses yeux, sa raison de vivre,son trésor vivant, il affrontera et surmontera tous les obstacles, mû par l’ineffable puissance de leurs liens.

Bouleversant, poignant, déchirant.

Et que dire de la chute ! Jamais chute n’a tant mérité son nom. Elle donne au récit toute sa force, toute sa puissance et nous montre les séquelles indélébiles et ô combien profondes de ces guerres inhumaines auxquelles se livrent des êtres dits “humains”.

D’une déchirante beauté.

La petite fille de Monsieur Linh | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5