La force d’aimer

La force d’aimer – Soyez prudents comme les serpents et simples comme les colombes.
Matthieu 10,16

Un philosophe français déclare «Nul homme n’est fort s’il ne porte dans son caractère des antithèses fortement marquées.» L’homme fort unit en une synthèse vivante des contraires fortement marqués. Rarement les hommes atteignent à cet équilibre des contraires. Les idéalistes ne sont pas souvent réalistes ni les réalistes souvent idéalistes. Les militants ne sont guère connus pour être passifs ni les passifs pour être militants. Rarement les humbles savent se mettre en valeur et ceux qui se mettent en valeur sont rarement des humbles. Mais la vie en sa perfection est une synthèse créatrice dans l’harmonie fructueuse des contraires. Le philosophe Hegel dit que la vérité ne se trouve ni dans la thèse ni dans l’antithèse, mais dans une synthèse naissante qui les réconcilie.
Jésus a reconnu la nécessité d’unir les contraires. Il savait que ses disciples auraient à affronter un monde difficile et hostile où ils seraient confrontés aux politiques récalcitrants et aux protecteurs intransigeants de l’ordre ancien. Il savait qu’ils rencontreraient des hommes froids et arrogants dont les cours ont été endurcis par le long hiver du traditionalisme. Il leur dit donc : «Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups.» Et il leur donna une formule d’action «Soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes.» Il est assez difficile d’imaginer une même personne ayant à la fois les caractéristiques du serpent et celles de la colombe, mais c’est ce que Jésus attend. Nous devons combiner la résistance du serpent et la douceur de la colombe, un esprit ferme et un coeur tendre.
Considérons d’abord la nécessité d’un esprit ferme, caractérisé par une pensée incisive, une appréciation réaliste et un jugement décisif. L’esprit ferme est aigu et pénétrant, sachant briser la carapace des légendes et des mythes et séparer le vrai du faux. L’homme ferme d’esprit est astucieux et clairvoyant. Il possède une qualité forte et austère, qui tend à la fermeté du dessein et à la solidité de l’engagement.
Qui doutera que cette fermeté d’esprit soit l’un des plus grands besoins de l’homme ? Il est rare de trouver des hommes qui volontairement s’engagent dans une réflexion exigeante et ferme. Il est presque universel de rechercher les réponses faciles et les demi-solutions. Rien ne pèse plus à certaines personnes que d’avoir à penser.
Cette tendance répandue à la mollesse d’esprit se remarque dans l’incroyable crédulité humaine. Voyez notre attitude devant la publicité. Nous sommes si facilement amenés à acheter un produit parce qu’une promotion affirme son excellence. Les agences de publicité ont depuis longtemps découvert que beaucoup de gens ont l’esprit malléable et ils exploitent cette réceptivité par des slogans habiles et efficaces.
Cette crédulité exagérée s’observe aussi dans la tendance de nombreux lecteurs à accepter comme vérité finale la parole imprimée. Peu de gens comprennent que même nos moyens authentiques d’information – la presse, la tribune et souvent la chaire -ne nous livrent pas une vérité objective et impartiale.
Peu de gens ont assez de rigueur d’esprit pour porter un jugement critique et discerner le vrai du faux, le fait de la fiction. Nos esprits ne cessent d’être envahis par des légions de demi-vérités, de préjugés et d’informations erronées. L’un des plus grands besoins de l’humanité est d’être élevé au-dessus des marécages de la fausse propagande.

Présentation de l’éditeur

Recueil de 17 sermons du Pasteur Martin Luther King. Ces discours qui portent un message de non-violence possèdent toujours une force de conviction qui nous emporte et nous engage. Le pasteur M. L. King s’éleva particulièrement contre le conformisme et la peur du changement. Pour en sortir, il affirme: «nous ne devons pas être des thermomètres qui indiquent la température de la majorité, mais des thermostats qui transforment et règlent la température de la société). Aux chrétiens il est rappelé qu’ils doivent se conformer non au monde, mais aux préceptes de Jésus-Christ. Innovation, créativité et transformation, voilà les mots d’ordre que ce pasteur baptiste demandait à ses paroissiens, à la société américaine et au monde. Un livre d’une brulante actualité.

Détails sur le livre

  • Broché: 254 pages
  • Editeur : Empreinte temps présent Editions (8 octobre 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2356140638
  • ISBN-13: 978-2356140630

Peu importe ce qu’en disent ses détracteurs, ce recueil de sermons contient toute la force du message d’amour que nous enseigne la sagesse, notamment celle du Christ. Une douce critique de l’humanité en perdition et de toutes les hypocrisies de ce siècle,qui a renoncé à l’esprit pour se contenter d’un dangereux matérialisme. Une parole pleine d’humanité et d’humanisme.

La force d’aimer | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5
DMCA - Contact