Je fabrique mes cosmétiques : Soins naturels à petits prix

Je fabrique mes cosmétiques : Soins naturels à petits prix – Je voulais me mettre à la fabrication de mes produits d’hygiène et cosmétiques mais tout ce que je trouvais nécessitait que je me transforme en chimiste et que j’utilise des produits nombreux et difficiles à mettre en oeuvre.
Là, des ingrédients simples (plantes, huiles essentielles, huiles végétales, argile…), facile à trouver, peu nombreux pour chaque recette et nécessitant peu de manipulations et un matériel limité.
Je ne voulais pas imiter la complexité des produits du commerce, je voulais des recettes simples et économiques : c’est ce que j’ai trouvé dans cet ouvrage, simple, clair et qui plus est agréable à consulter.

Extrait de l’introduction

Depuis des décennies, les cosmétiques sont vendus à grand renfort de publicité revendiquant souvent des propriétés ésotériques, impossibles à interpréter concrètement : effet repulpant, sublimateur, relift no-age, re-perfect, etc. Au final, les utilisateurs ne savent plus apprécier les réels besoins de leur peau et de leurs cheveux et risquent de passer à côté des soins vraiment utiles et des gestes les plus simples, mais les plus essentiels.

Petit rappel de biologie de la peau

La réglementation est précise : la cible des cosmétiques destinés aux soins de la peau est sa couche la plus superficielle, c’est-à-dire l’épiderme. Celui-ci est formé de cellules épidermiques empilées en strates les unes au-dessus des autres. Or, pour bien comprendre les besoins réels de la peau, il est important de connaître la constitution de ces cellules. Il faut surtout retenir qu’elles sont plus ou moins dégénérées, mais renouvelées en permanence par division de la couche basale (la plus profonde de l’épiderme). Elles sont formées d’un centre atrophié, entouré d’une paroi riche en kératine. Comme de minuscules briques, elles sont assemblées entre elles par un «mortier» épais, le cément, surtout constitué de lipides (céramides. acides gras libres, et autres lipides en moindre quantité). Ces corps gras du cément jouent un rôle majeur dans les fonctions de la peau, notamment dans sa résistance à la déshydratation. Par ailleurs, les cellules contiennent des «facteurs hydratants naturels», constitués de minéraux et de petites molécules (acides aminés, acides organiques, glycérol, sucres, déchets divers). Désignés sous l’appellation de NMF, ils attirent l’eau au coeur des cellules épidermiques et la retiennent, comme autant de minuscules éponges. En complément, le sébum (film gras) s’oppose à l’évaporation de l’eau. Il abrite aussi les bactéries de la flore cutanée, qui préservent la peau des microbes pathogènes. Il a donc un rôle protecteur, mais en cas d’excès il peut devenir gênant (peau grasse).

Les besoins réels de la peau

La peau a besoin d’être régulièrement nettoyée, voire gommée, pour la beauté du teint bien sûr, mais aussi pour limiter les facteurs à l’origine de boutons ou d’acné. Dans certains cas, elle doit même être assainie, c’est-à-dire débarrassée en douceur de certains microbes (en cas d’acné). Par ailleurs, comme vous l’avez compris, l’hydratation, c’est-à-dire la présence d’une quantité suffisante d’eau dans les cellules, est une des principales exigences de l’épiderme pour assurer son bon fonctionnement. Les soins visant à hydrater la peau sont donc essentiels, mais pas toujours suffisants. Ainsi, pour lutter contre les signes de fatigue ou de vieillissement, la peau tire un grand bénéfice de l’apport de facteurs nourrissants et/ou stimulants (de la couche basale) et d’actifs antioxydants, qui la protègent contre les radicaux libres impliqués dans l’apparition des rides et des taches pigmentaires. Ajoutez à ceci quelques soins astringents (qui affinent le grain de peau et régulent la production de sébum) et, si nécessaire, des soins calmants, pour soulager les problèmes d’irritation ou de peau sensible, et vous aurez fait le tour des besoins cosmétiques de toutes les peaux au quotidien, qu’elles soient jeunes ou matures, grasses ou sèches, féminines ou masculines…
Or, la nature est généreuse et offre de multiples actifs en réponse à tous ces besoins de la peau : huiles végétales, fruits, argile, plantes et leurs dérivés… Beaucoup sont polyvalents, c’est-à-dire qu’ils exercent plusieurs actions et conviennent à toutes les peaux (gel d’aloès, huile essentielle de lavande vraie, eau de rose, par exemple). Néanmoins, il ne faut pas oublier que le premier soin de beauté est l’alimentation : pas de belle peau sans un apport suffisant en eau de boisson, en protéines et en matières grasses de bonne qualité (huiles végétales bio).

Les besoins des cheveux

Contrairement à la peau, riche en lipides, les cheveux sont principalement formés d’une protéine (kératine) et n’absorbent pas les matières grasses. Par conséquent, celles-ci ne les nourrissent pas. Par contre, elles sont utiles lorsque la production de sébum est insuffisante (cheveux secs), car elles contribuent à les protéger des agressions en formant un film en surface. Les cheveux gras, à l’inverse, bénéficient des actifs régulateurs et assainissants (vinaigre, citron, certaines huiles essentielles, argile) qui freinent la production de sébum et s’opposent aux pellicules. Enfin, pour accentuer la beauté des cheveux, les ingrédients riches en protéines (oeuf, yaourt), en sucres complexes (banane, gel d’aloès, bière), en pigments et tanins (plantes tinctoriales) gainent les cheveux, resserrent les écailles et leur donnent du volume, de la brillance et de jolis reflets.

Biographie de l’auteur

Sylvie Hampikian est expert en pharmacotoxicologie. Son activité professionnelle l’a amenée à travailler notamment sur les actifs, naturels. Elle pratique la cosmétique naturelle depuis une vingtaine d’années. Frédérique Chartrand, photographe, milite pour un mode de vie sain et écologique.

Détails sur le livre

  • Broché: 94 pages
  • Editeur : Terre Vivante Editions (31 août 2012)
  • Collection : Facile & bio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2360980769
  • ISBN-13: 978-2360980765

J’ai adoré!! les images très belles, descriptions simples, recettes pas trop difficiles, toujours moyen de changer un produit par un autre, surtout si il est cher….Bref, on l’achète!!! et surtout, on essaye!!!!

Je fabrique mes cosmétiques : Soins naturels à petits prix | PDF TÉLÉCHARGER | 4.5